Shape the Future of Healthcare

Nos Fonctionnalités,

PaperDoc se donne pour mission de résoudre le problème de l’accès à l’information médicale pertinente et actualisée. Le marché de la veille scientifique et de la recherche médicale pourrait connaître plusieurs évolutions significatives grâce à PaperDoc.

PaperDoc disponible en application mobile et prochainement en application Web.

Notre mission,

Démocratiser l’accès à l’information médicale

Les professionnels de la santé, qu’il s’agisse de médecins, de chercheurs, d’infirmières, ou même d’étudiants en médecine, auront un accès plus facile à des résumés d’articles scientifiques pertinents. Cela pourrait accélérer le processus de recherche et d’apprentissage.

Amélioration de la qualité
des soins

Les professionnels de la santé pourront rester à jour avec les dernières avancées médicales, ce qui peut se traduire par des diagnostics plus précoces et des traitements plus efficaces pour les patients.

Réduction des erreurs
médicales

Une meilleure accessibilité aux informations médicales peut contribuer à réduire les erreurs médicales, car les professionnels de la santé auront accès à une base de données constamment mise à jour.

Innovation médicale

Les chercheurs auront un accès plus rapide à des informations qui pourraient les inspirer pour de nouvelles découvertes médicales et de nouveaux traitements.

Réduction des coûts
de santé

L’amélioration des soins de santé, la réduction des erreurs médicales et le développement de traitements plus efficaces pourraient contribuer à terme à réduire les coûts de santé.

Expansion des connaissances médicales

Le partage d’informations médicales pourrait stimuler la collaboration internationale et l’expansion des connaissances médicales dans le monde entier.

Des milliers d’utilisateurs conquis parmi lesquels,


Qui sommes-nous ?

Dr Nicolas
Gatulle

Fondateur – CEO

Anesthésiste-réanimateur | Intelligence artificielle | Entrepreneur

Damien
Delansorne

Co-fondateur

Entrepreneur | Business Partner | Startup | IA | Tech 

Victor
Dupré

Développeur Full Stack

Développeur d’application Web & mobile | Formateur

Eliot
Calimez

Data Scientist

Expert en Intelligence Artificielle

Les 4 défis majeurs de la veille scientifique


1

“Ce n’est qu’un début”

La littérature scientifique croît exponentiellement


Le principal défi du professionnel de la santé tient au volume de connaissances scientifiques disponible ; en 2022, celui-ci n’est pas seulement considérable, il est en expansion permanente.

Le nombre de publications scientifiques chaque année atteint ainsi 2 à 3 millions selon les estimations (réparti sur 30 000 revues scientifiques) 3 et plus de la moitié d’entre elles concernent les soins de santé.

Dans ce contexte d’explosion informationnelle, maîtriser ce flux continu de données avec des moyens humains seuls est impossible. Pour parvenir à suivre les mises à jour de la littérature dans sa spécialité, une stratégie de veille s’appuyant sur des outils informatiques est indispensable.


2

Une charge en plus…

Le coût des abonnements aux grandes revues médicales internationales fait l’objet de polémiques régulières.

Considéré comme prohibitif par de nombreux médecins et chercheurs, il constitue un obstacle à la diffusion libre et humaniste des connaissances en santé. De manière générale, les articles en accès libre sont publiés à la charge de leurs auteurs et un article payant

L’exhaustivité a un prix. Un cardiologue qui souhaite avoir une vision d’ensemble de la littérature en cardiologie s’abonnera possiblement à Nature Review Cardiology, European Heart Journal, Circulation Research, JAMA Cardiology, etc. À l’évidence, ces coûts s’additionnent.

Par ailleurs, le prix des abonnements aux revues scientifiques augmente d’environ 5 % par an.


3

Le manque de temps

Être médecin signifie travailler de longues heures et gérer des situations complexes au quotidien.

Quelle que soit sa spécialité, le professionnel de santé manque souvent de temps.
Il est dit que pour prétendre faire une bonne veille, un professionnel de la santé devrait lire 19 articles/jour !

Or, la veille médicale, surtout manuelle, requiert du temps, principalement de recherche et de lecture critique.

Un praticien manquera généralement de temps pour s’asseoir, lire des publications et, plus important encore, retenir les informations pertinentes pour sa pratique.


4

Do you Speek Anglais?

L’anglais règne sans partage sur la littérature scientifique mondiale


Si la France n’a pas à rougir de son écosystème de recherche en médecine, la très grande majorité des revues de référence sont en langue anglaise

Publier en anglais est donc une condition sine qua non de succès pour un article et ses auteurs.

De nos jours, 98 % de la littérature scientifique mondiale est publiée en anglais, constituant une difficulté d’accès évidente pour les médecins non anglophones


Nos partenaires