Movember : Sensibilisation aux Cancers Masculins et Prévention

En cette 20e édition du mouvement associatif international “Movember”, dédié à la sensibilisation sur la santé masculine, il est essentiel de comprendre les enjeux liés aux cancers masculins. Cet article explore les moyens de dépister précocement le cancer du testicule et le cancer de la prostate, mettant en lumière des pratiques simples pour prévenir ces pathologies.

Quand la moustache devient symbole

Le mois de novembre, rebaptisé “Movember” en référence à la contraction de “moustache” et “novembre” en anglais, se positionne comme l’équivalent masculin du célèbre “Octobre rose”. Durant cette période, certains hommes laissent pousser leur moustache pour briser le tabou entourant les cancers masculins.

Les chiffres soulignent que le cancer de la prostate touche généralement les hommes après 50 ans, tandis que le cancer du testicule concerne une population plus jeune, entre 20 et 45 ans, avec environ 2 700 cas par an en France. Une information moins connue est la corrélation entre la consommation de cannabis et le risque accru de cancer testiculaire.

D’où vient le mouvement ?

Le Movember, contraction de “moustache” et “novembre”, a émergé en Australie en 2003. Un groupe d’amis a lancé ce mouvement pour sensibiliser aux problèmes de santé masculine, en particulier les cancers de la prostate et des testicules. L’idée était simple : les participants se laissent pousser la moustache pendant tout le mois de novembre pour susciter des conversations et collecter des fonds pour la recherche et les programmes de santé dédiés aux hommes. Depuis lors, le Movember est devenu un phénomène mondial, mobilisant des millions de personnes pour promouvoir la conscientisation et la prévention des problèmes de santé spécifiquement masculins.

Détection Précoce du Cancer du Testicule : Un Rôle Actif

La détection précoce du cancer du testicule repose souvent sur l’auto-examen. Les hommes doivent être attentifs aux signaux, comme la découverte fortuite d’une petite masse dure, similaire à un noyau, pendant la douche. Une consultation médicale immédiate est recommandée dans de tels cas. Heureusement, le traitement précoce offre des taux de guérison approchant les 100%, même en cas de métastases.

Cancer de la Prostate : L’Importance de l’Autopalpation

Il est préconisé une autopalpation régulière des testicules, transformant cette pratique en rituel hebdomadaire. Le geste consiste à faire rouler le testicule entre le pouce et les doigts pour détecter d’éventuelles anomalies. Les hommes doivent consulter en cas de sensation inhabituelle, même minime.

Il est crucial de souligner que la découverte d’une anomalie ne garantit pas un diagnostic de cancer. D’autres conditions, telles que des kystes bénins ou des varicocèles, peuvent également être en cause. Dans tous les cas, une échographie peut confirmer le diagnostic.

Dans la majorité des cas, le cancer de la prostate ne présente aucun symptôme évident à ses débuts. Son dépistage, généralement recommandé à partir de 50 ans, implique le dosage du PSA (antigène spécifique de la prostate) dans le sang. Les hommes à risque, en raison d’antécédents familiaux ou d’origines africaines, peuvent envisager ce dépistage dès l’âge de 45 ans.

Conclusion,

que vous ayez dépassé les 50 ans ou que vous soyez plus jeune, prendre soin de sa santé masculine est primordial. Le dépistage régulier, qu’il soit autopalpation des testicules ou dosage du PSA, constitue un moyen efficace de prévenir et de détecter précocement les cancers masculins. En cette période de Movember, engageons-nous ensemble pour la santé des hommes.

Votre santé compte, n’attendez pas : agissez !

Rejoignez PaperDoc et Ensemble, Changeons la Donne en Matière de Santé Mentale des Médecins.

Rejoignez notre communauté !

Application mobile, disponible sur Android & IOS

Retrouvez également l’intégralité de nos articles, ici  

Suivez-nous sur Facebook & LinkedIn